Dans le langage courant nous employons le terme de « psy » afin de définir le thérapeute chez qui nous nous rendons afin de travailler sur une souffrance psychique. Mais derrière ce diminutif se cachent en fait à quatre méthodologies bien différentes.

Le psychologue

La psychologie signifie littéralement « l’étude de l’esprit », ce qui englobe de nombreuses branches allant de la psychologie expérimentale, qui travaille par exemple sur les fonctionnements du langage, de la mémoire et des perceptions, à la psychologie sociale qui étudie les relations d’un individu à un groupe.

Le psychologue clinicien est avant tout un diplômé d’un Master 2. Sa fonction est d’analyser et d’intervenir auprès d’individus, de groupes ou d’institutions.

Analyser va dans le sens de comprendre, de conceptualiser et de théoriser les problèmes propres à une situation. Intervenir va dans le sens d’utiliser ses bagages théoriques et pratiques pour répondre au mieux aux nécessités d’une situation. Il s’agit avant tout d’un travail qui tend à redonner du sens à une situation conflictuelle ou confuse que ce soit dans le vécu d’une personne ou dans une équipe. Il vise à participer à une modification des comportements individuels ou groupaux en s’adaptant aux spécificités de chaque situation.

Le psychiatre

Le psychiatre est un médecin titulaire d’une spécialisation en psychiatrie comme d’autres se sont spécialisés en chirurgie. Il a suivi un cursus total de BAC+10 ans. Le psychiatre est encore actuellement le seul de ces quatre « psy » à être habilité à prescrire des traitements médicamenteux et à être remboursé par la sécurité sociale (partiellement ou en totalité en fonction de ses tarifs). Dans notre pays, il est très fréquent que le psychiatre complète sa formation en s’ouvrant aux concepts psychanalytiques.

Le psychothérapeute

Le psychothérapeute est un accompagnant pour un travail visant à traiter une souffrance psychique. Il s’agit plus d’une position de type « relation d’aide » englobant de fait les autres types de « psy ». Les psychothérapies sont nombreuses allant de branches au bagage théorique dense et enraciné dans une base scientifique vérifiable à d’autres branches non reconnus. Il est donc vivement conseillé de bien vérifier l’orientation théorique du thérapeute ainsi que son parcours personnel.

 

Le psychanalyste

Le psychanalyste est membre d’une école, d’une association ou d’un collège affilié à un courant psychanalytique, qui a fait une analyse personnelle de plusieurs années suivi d’une supervision où le futur psychanalyste analyse sa relation à sa pratique professionnelle avec un analyste, normalement plus expérimenté.

Il n’est pas obligatoire d’avoir validé un cursus universitaire particulier. La psychanalyse est une forme de psychothérapie qui se différencie par son aspect traditionnel et sa pratique assidue sur le long cours.

5 Rue des Fours À Chaux, 91100 Corbeil-Essonnes